Contrat d’engagement pour une animation de mariage

contrat d'engagement pour mariage

Une étape indispensable pour tranquilliser les esprits

Que l’on connaisse l’animateur DJ par bouche à oreille ou qu’il a été découvert dans un salon de mariage, il est nécessaire d’établir un contrat liant les deux parties. Cette partie administrative tranquillise les deux parties

Un accord verbal est à exclure. Même si c’est un ami d’un cousin. On peut se trouver sans animateur le jour de ses noces. En principe si la personne est habité à exercer ses talents lors de soirée de mariage, il possède un contrat clair et précis. Se le faire remettre, le lire. Et le lui envoyer une semaine après.

Il faut pendre connaissance à tête reposé des clauses et vérifier que personne ne tire avantage de certaines condition qui peuvent sembler abusives.

Les éléments indispensables qui doivent figurer sur le contrat

Le nom de la société d’événements qui intervient doit figurer en clair sur le contrat avec son numéro de Siret. L’absence de celui-ci donne un indice aux marié et leur fait comprendre que c’est un amateur.

La nature de la prestation ainsi que les horaires précis doivent être notés. Comme l’heure d’installation, début de la prestation et la fin ( coupure du son). Certains DJ aiment lister le matériel qui sera employé comme les jeux de lumière et leur puissance.

Les mariés ont des devoirs comme fournis un repas au DJ, celui-ci peut se mettre à table comme diner avant ou derrière sa console. Ce point est indispensable pour le traiteur. Il faut aussi aborder un point sensible comme dans le cas pour une raison, l’animateur DJ ne peut pas intervenir ( accident, maladie, vol du matériel.. ) Il semble logique qu’un montant de dédommagement soit fixé comme dans l’autre sens les mariés verse un acompte. Le contrat de prestation du DJ doit être équilibré. Personne ne doit tirer la couverture à lui

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*